Le Chant de route de la 9° D.I.C.

Le mercredi 8 mars 1944, la troupe théâtrale de la 9° D.I.C. "LES MARSOUINS ROUTIERS" donnait à Inkermann, en Algérie, la première représentation de la revue divisionnaire : 10 Visions Coloniales.
Le piano d'accompagnement était tenu par un aspirant du 4° Régiment de Tirailleurs Sénégalais : Jean Froment, jeune administrateur des Colonies, frais émoulu de l'Ecole Coloniale, il accomplissait son premier séjour en A.O.F, quand les événements le rappelèrent à l'activité.

Poète délicat, musicien aimable, son inspiration primesautière et juvénile rappelait celle de Charles Trenet. Pour ses camarades, il consentait à chanter gentiment quelques-unes de ses œuvres légères et ironiques.

Il avait composé pour la Revue un chant de route d'allure plus grave et d'inspiration élevée : NOUS RENTRERONS TOUS EN FRANCE. Ce chant eut un tel succès qu'il devint rapidement le chant officiel de la 9° D.I.C.

Depuis, Jean Froment a trouvé son héroïque destin sur la route âpre et longue qui conduit à la victoire. Depuis, sa composition, où le grave récitatif du couplet a quelque chose de poignant, a débordé le cadre de la Division. Elle a été chantée à Altkich par Georges Bouvier, de l'Opéra Comique et créée à la T.S.F. par Madame Peraldi.

Elle demeure pour tous les camarades d'arme de Jean Froment comme un symbole de foi et une source de courage.